14 juin : Saint Sacrement

Nous, exécuteurs testamentaires…

(Louange pour la fête du Corps et du Sang du Christ, don pour la vie)

Un souffle intérieur nous pousse vers Toi,

Eternelle source de l’Amour maternant !

Quand la terre a pris Vie, tout était chaotique.

Tu as vu ce qui manquait :

D’une Parole et d’un Souffle, tu as séparé ce qui était confus.

Et chaque cellule a saisi sa chance et trouvé un espace à vivre.

Tu as regardé encore et le tout devenait beau.

Il te manquait un partenaire pour partager ce bonheur.

Tu as insufflé en l’humain commençant une part de toi-même

Et l’œuvre que tu as avais faite, tu la lui as confiée sans réserve.

Tu espérais de lui la reconnaissance de ce don. 

Le goût de posséder et de prendre s’est emparé de lui :

Il a voulu t’éloigner de ce primitif jardin

Pour n’en faire qu’à sa guise et tu t’es retiré.

Tu gardais l’espérance qu’il vienne vers toi,

Pour apprendre à gérer ce qui était en perpétuelle naissance.

Le goût de prendre et de posséder a dominé et le chaos est revenu.

Il fallait une nouvelle Parole, un retour du Souffle créateur.

Ta Parole a pris chair humaine

Ce qui est éternel a investi ce qui était devenu mortel, 

Pour réconcilier l’Humain avec son origine.

‘Lui, mon Fils, ils ne le tueront pas !’

Hélas ! Ils l’ont poussé hors du jardin qu’ils avaient pris pour eux

Ils ont même pu croire que tu ne l’avais pas défendu.

Or, Jésus n’avait pas voulu garder pour lui la tendresse qu’il avait reçue de toi.

Il a initié patiemment des hommes et des femmes à regarder sans haine ni mépris.

Il leur a dit ta demeure : en chacune et chacun qui t’ouvre la porte.

Ils te trouveraient en apprenant à recevoir la part de l’autre sans rien lui prendre.

Un geste a scellé cela.

Ce soir, où la table de la fraternité était dressée, il a déposé en tous le meilleur de lui-même.

En quelques mots, ce que tu avais fait chair est devenu pain et vin pour la Vie.

Une seule bouchée, et chacun recevait toute la mission du Fils qui disait :

‘Prenez et mangez la vie du Père en moi. Ma façon d’aimer sera pour vous la vraie nourriture.

Mon sang versé sera le vin de l’Alliance renouvelée. Le péché n’est plus une fatalité.

Ceci est mon testament pour que vous agissiez en mémoire de moi’.

Donne-nous, Père, la force d’exécuter le testament de Jésus,

De mener à bien l’œuvre qu’il a commencée.

Donne-nous ce que tu lui insufflais dans ses heures de prières.

Chacun de nous est unique mais ensemble nous sommes un seul Corps, présence réelle du Christ.

Nous voulons la justice et l’amour, le partage et l’équité.

Par l’action, nous voulons que le Monde te connaisse comme Jésus nous a appris à te connaître.

Poussés par l’Esprit, sa prière devient notre désir d’agir pour que ce Monde reçoive la Vie en abondance et nous nous unissons filialement à toi avec les mots de Jésus, notre modèle imitable :

« Notre Père… »

Ceux qui le souhaitent peuvent rejoindre l’espace Forum pour partage autour des textes du jour.

http://www.paroissesaintesprit.be/forums/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *